Site créé et mis en ligne par Arnaud Lerossignol en novembre 2008

 

Dernière mise à jour juin 2016

 

Bataille d'Alésia, 52 av. J.-C.

 

La principale vocation de cet espace est de démontrer que le site d'Alise-Sainte-Reine ne répond pas aux exigences géographiques, topographiques, stratégiques, tactiques et scientifiques issues des commentaires de Jules César.

Toutefois, la situation archéologique du site semble correspondre à l'époque césarienne et à la situation du siège d'Alésia.

Il y a là une apparente et importante dichotomie, les deux annexes sur les fouilles sont là pour tenter d'apporter quelques éclaircissements qui ne se veulent ni exhaustifs, ni bien évidemment définitifs.

 

On notera que l'auteur n'a pas la prétention de remplacer l'historien ou l'archéologue, il s'agit simplement ici, d'approfondir de manière pragmatique un sujet qui est malheureusement trop souvent traité de manière émotionnelle, que l'on soit pour ou contre le site d'Alise-Sainte-Reine.

 

Accessoirement, une tentative de reconstitution de l'histoire des Séquanes est proposée ainsi que quelques pistes vers le site concurrent le plus plausible, Chaux-des-Crotenay, dans le Jura.

 

Il existe de nombreux sites défendant l'hypothèse d'Alésia à Chaux-des-Crotenay ; s'ils présentent tous un intérêt évident pour la compréhension de la thèse d'André Berthier, de nombreuses lacunes subsistent quant à l'interprétation qui doit être faite du site d'Alise-ste-Reine.

 

La tentation de répondre à ces nombreuses interrogations - et à bien d'autres restées en suspens - a conduit à la création d' Alésia, Alise et les Sequanes.

 

La grande majorité des arguments exposés sont issus de sources fiables ou supposées comme telles.

Toutefois, certaines erreurs ou approximations subsistent inévitablement, certains points peuvent, et de toute évidence, être sujets à discussion, critique ou amélioration.

 

La page accueil recense donc quelques-uns des points les plus douteux de l'identification du site d'Alise avec Alésia, ce recensement n'est pas exhaustif tant les points de divergences avec le texte de César sont nombreux.


La toute fin de la page accueil nous amène sur une
hypothèse basée d'une part sur l'étude de la toponymie, et d'autre part sur l'étude de la racine celtique seg et ses dérivés, l'ensemble étant architecturé autour de ce que l'on connaît des mouvements migratoires celtes et protoceltes.

Il s'agit d'un voyage qui en l'absence de traces écrites peut s'approcher d'une certaine réalité ou s’avérer erroné, cette partie et l'Annexe hypothèse ne prétendent donc pas asséner de vérités mais posent, peut-être, de vraies questions.

 

Les visiteurs voudront bien excuser les multiples imperfections (mises en forme, polices,...) qui parsèment le site, l'auteur n'a aucune compétence particulière en informatique et certaines coquilles se sont révélées tenaces.

 

A noter que toutes les informations présentes sur le site, hormis la section sur les fouilles, sont libres de reproduction, toutefois, les citations issues d'ouvrages doivent être reproduites avec mention de la source.

 

 

ALISE : FOUILLES 91/97

 

© 2010 Arnaud Lerossignol

 

La consultation des réflexions sur le rapport de fouille à Alise-Ste-Reine, est réservée à un usage strictement privé. L'utilisation des conclusions ou la reproduction de certains extraits sont donc autorisés dans un cadre limité. Toute utilisation importante ou intégrale n'est par contre permise qu'avec l'autorisation de l'auteur de l'étude qu'il est possible de contacter par le biais du formulaire contact.

 

 

Concernant les photos, certaines sont issues des ouvrages suivants :

 

ALESIA : Architecture et histoire par Joël Le Gall

ALESIA : Citadelle Jurassienne par Danielle Porte

ALESIA : André Berthier / André Wartelle

ALESIA : Chaux-des-Crotenay Pourquoi ? par Jacques Berger